Le lecteur attendu

La production scientifique en accès ouvert fait le pari du lecteur inattendu (Smith 2011) : celui-ci, un profane (averti tout de même) tirerait profit de la consultation des textes scientifiques, désormais accessibles sans barrières sur le web via les plateformes d’édition actives dans la promotion du libre accès. Il en résulterait au minimum un double bénéfice : pour la recherche d’abord, par le développement possible des pratiques de crowdsourcing ; pour le bon fonctionnement d’une société démocratique ensuite, par l’accès facilité à des savoirs sur lesquels le citoyen est susceptible de devoir s’exprimer[1]. Continuer la lecture de « Le lecteur attendu »