Parution du n°11 de la RFSIC: Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat

La Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication vient de publier son dernier numéro, intitulé Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat. Ce dossier, coordonné par Ghislaine Chartron et Joachim Schöpfel, entend faire le point sur les transformations de la communication scientifique à l’heure de la science ouverte.

Dans la section « Open Access et Open Science », j’ai le plaisir d’annoncer la parution de mon article: La communication scientifique directe vers un public élargi. L’actualité sociale traitée par des chercheurs dans les carnets de recherche Hypothèses.

La trivialité comme cadre conceptuel possible d’une étude de la plateforme OpenEdition (2)

Jeanneret, Yves. 2008. Penser la trivialité: La vie triviale des êtres culturels. Paris: Hermès science publications. Id. 2014. Critique de la trivialité: Les médiations de la communication, enjeu de pouvoir. Paris: Editions Non Standard.

Avec Penser la trivialité (2008), Yves Jeanneret propose quelques pistes théoriques pour mieux cerner les différentes dimensions de son concept. Dans le premier chapitre, l’auteur se situe vis-à-vis de trois modèles de la circulation des idées, que sont la propagation, présente dans la philosophie sociale de Gabriel Tarde, la transmission, au cœur de la médiologie de Régis Debray, et la reproduction, privilégiée par une approche sémiotique comme celle de Roland Barthes. S’appuyant sur la conception de l’archive proposée par Foucault (1969) – dynamique, fondée sur la reprise et la réappropriation des productions antérieures –, Jeanneret met en lumière les opérations (gestes, pratiques, inscription dans des formes induites par les architextes, etc.) sur lesquelles repose la réécriture créative des êtres culturels, en vue de leur conservation et de leur transmission. Continuer la lecture de « La trivialité comme cadre conceptuel possible d’une étude de la plateforme OpenEdition (2) »