Peinture et recherche : l’exercice du regard

Il est une thématique que je n’ai pas investie durant les trois années de vie de ce carnet : celle de mon vécu personnel de l’expérience de recherche. Sans doute le comprendra-t-on au regard de mon objet d’étude, les discours de savoir sur les blogs d’Hypothèses : l’observation participante commanderait plutôt la discrétion – d’autres modalités sont certes envisageables mais, à titre personnel, je ne n’imaginais pas adopter une posture différente. Et puis, à voir tant d’autres s’y employer avec un certain talent, j’ai préféré me faire simple lectrice de ces réflexions partagées.

Puisque ma thèse est maintenant déposée, je voudrais tout de même clore (provisoirement ?) mon carnet en explorant une similitude qui m’a progressivement frappée entre l’activité scientifique et une autre activité, de loisir celle-là, qu’est la peinture. De fait, je me suis à peu près sérieusement mise à peindre au moment où je me suis – je l’espère, un chouïa plus sérieusement – engagée dans la recherche. Et ces deux exercices me paraissent bien reposer sur un dénominateur commun, qu’est le travail du regard.

Continuer la lecture de « Peinture et recherche : l’exercice du regard »