Le point sur la thèse en cours. Journée des doctorants de l’ED3bis – 23 mai 2017 (Université libre de Bruxelles)

La journée annuelle des doctorants s’inscrit dans la formation doctorale en langues, lettres et traductologie organisée par l’ED3bis (f.r.s.-FNRS). La participation du doctorant à deux de ces journées est obligatoire pour la validation du cursus : au cours de l’une d’entre elles, il sera d’ailleurs invité à présenter brièvement son projet de thèse au moyen d’un poster. Si cette journée est parfois vécue par le doctorant comme un exercice imposé, c’est également un lieu d’échange, et surtout l’occasion de faire le point les orientations d’une thèse en cours : cadre théorique, méthode, choix du corpus, ou formulation des questions de recherche. Ayant déjà assisté l’an dernier à l’une de ces journées, je présentais donc hier matin l’état d’avancement de ma thèse. Continuer la lecture de « Le point sur la thèse en cours. Journée des doctorants de l’ED3bis – 23 mai 2017 (Université libre de Bruxelles) »

Après les attentats. L’actualité construite comme objet de recherche sur Hypothèses

Remarque: ce travail a été réalisé dans le cadre du séminaire doctoral « Analyse des médias numériques » dispensé par le Pr J. Bonaccorsi (18-21 avril 2017, UCL – FUCaM)

Le carnet de recherche Hypothèses est le lieu d’une mise en visibilité des activités universitaires. Les chercheurs l’investissent pour communiquer l’actualité de leur recherche (notes, réflexions, etc.), ou pour diffuser des informations résultant d’une veille scientifique : annonces, recensions, etc. (Dacos et Mounier 2010). Ce travail de séminaire entend étudier deux carnets de recherche qui prennent pour référent un événement lié à l’actualité, à savoir les attentats de Paris : UC@ctualité (sous-section : Les attentats, et après ?) et Janvier/Novembre 2015 : Réfléchir après… Je voudrais montrer de quelle manière la construction de l’actualité comme objet de recherche répond au sein de ces carnets à des logiques différenciées, qui transparaissent dans leur énonciation visuelle, éditoriale, ainsi que dans leurs rythmes de publication. Cette construction de l’actualité donne par ailleurs à voir une mise en scène particulière de l’activité scientifique : je souhaite également questionner la posture des énonciateurs et l’image de l’énonciataire qu’ils construisent. Continuer la lecture de « Après les attentats. L’actualité construite comme objet de recherche sur Hypothèses »