Le blog scientifique, un lieu de digression ?

Remarque: ce billet est la version augmentée d’une communication présentée lors de la journée d’études du groupe Intersections, « Digressions » (Liège, 4 mai 2018).

Le discours scientifique s’accommode mal, à première vue, de la présence d’une digression : il entend au contraire apporter des réponses étayées à une problématique précise et s’interdit, en principe, le hors-sujet. Pour Schwarze (2008, p. 6 cité par Grossmann 2017), les traits discursifs qui le caractérisent sont ceux de la perspective universalisante, à savoir la neutralité, le tabou du moi et le tabou de narration ; ce qui rentre largement en contradiction, on le verra, avec les pratiques de l’écriture digressive. Continuer la lecture de « Le blog scientifique, un lieu de digression ? »