Compte rendu de la conférence de Bruno Bachimont: Archive, mémoire, numérique (Université de Liège, 21 février 2018)

Organisée dans le cadre du cycle de conférence « La condition documentaire » de l’UR Traverses, l’intervention de Bruno Bachimont intitulée « Archive, mémoire, numérique » entendait questionner ce que le numérique « fait » aux documents, à l’archive et à la démarche mémorielle. L’auteur, titulaire d’un double doctorat en informatique et en épistémologie, s’est, dans un premier temps de ses recherches, interrogé sur le support numérique et sur la manière dont il transforme nos modes de pensée. Il a ainsi proposé, sur le modèle du concept de raison graphique élaboré par l’anthropologue Jack Goody (Goody 1979), celui de raison computationnelle (Bachimont 2000) pour « qualifier les transformations non seulement interprétatives mais conceptuelles et cognitives que le numérique et le calcul entraînent » (Bachimont 2017, 243). Chargé par la suite de l’archivage de l’audiovisuel à l’INA, qu’il rejoint en 1998, il est amené à se poser la question de la mémoire, et de la manière donc le numérique modifie l’articulation traditionnelle entre archive et mémoire. Le programme de recherche qu’il amorce notamment dans l’article « La présence de l’archive : réinventer et justifier » (Bachimont 2010) a débouché sur la monographie Patrimoine et numérique : Technique et politique de la mémoire (Bachimont 2017), publiée l’an dernier aux éditions de l’INA. Bruno Bachimont est actuellement Directeur de la Recherche et de la Valorisation de la Faculté des Sciences de Sorbonne Université. Continuer la lecture de « Compte rendu de la conférence de Bruno Bachimont: Archive, mémoire, numérique (Université de Liège, 21 février 2018) »