Rabatel, Alain. 2017. Pour une lecture linguistique et critique des médias : Empathie, éthique, point(s) de vue. Limoges: Lambert-Lucas.

Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité des recherches de Rabatel sur le point de vue (désormais PDV), qui avaient fait l’objet d’une importante synthèse publiée dans les deux volumes d’Homo narrans (Rabatel 2008a, 2008b). Reprenant à la suite de Ducrot (Ducrot 1980, 1984) la distinction locuteur/énonciateur[1], Rabatel l’appliquait alors au texte narratif dans son ensemble et non aux seuls énoncés phrastiques. Il s’opposait en outre à la conception structuraliste du texte narratif héritée de Genette, pour lequel la surface du discours n’était que la manifestation des structures profondes du récit. Si cette dernière approche faisait l’impasse sur les dimensions dialogiques et pragmatiques qui traversent tout texte, le recours à l’analyse des PDV présentait l’avantage de penser les rapports du locuteur aux agents internes du texte, les modalités de prise en charge énonciative et les pistes interprétatives ouvertes par le discours. Rabatel soulignait encore que les acquis théoriques engrangés par ses travaux sur les textes narratifs serviraient utilement l’analyse d’autres corpus (Rabatel 2008b, 2:345) ; il en va ainsi des textes médiatiques, qui forment la matière étudiée dans le présent recueil. Continuer la lecture de « Rabatel, Alain. 2017. Pour une lecture linguistique et critique des médias : Empathie, éthique, point(s) de vue. Limoges: Lambert-Lucas. »

Cycle de conférences 2017-2018 – Projet ARC GENACH – Genèse et actualités des Humanités critiques. France-Allemagne (1945-1980)

L’équipe du projet ARC GENACH – Genèse et actualités des Humanités critiques. France-Allemagne (1945-1980) organise cette année un cycle de conférences à l’Université de Liège.

Télécharger ici l’affiche de l’événement.

Contacts : Gregory.Cormann@ulg.ac.be & Francois.Provenzano@ulg.ac.be Continuer la lecture de « Cycle de conférences 2017-2018 – Projet ARC GENACH – Genèse et actualités des Humanités critiques. France-Allemagne (1945-1980) »