Hayles, N.-Katherine. 2016. Lire et penser en milieux numériques : Attention, récits, technogenèse. Grenoble: ELLUG

 

L’environnement numérique affecte à bien des égards notre manière de raisonner, d’appréhender le réel, de l’expérimenter. Les modes d’inscription et de transmission des savoirs, des œuvres culturelles, se trouvent modifiés par les médias numériques et les paradigmes de pensée qu’ils favorisent. Comment s’effectuent concrètement ces transformations, à travers quelles matérialités, et avec quelles conséquences sur les pratiques intellectuelles ? N.-K. Hayles, chimiste reconvertie dans l’enseignement de la littérature à l’Université Duke de Durham (États-Unis), mène l’enquête dans des secteurs a priori aussi disparates que les humanités numériques, les neurosciences, la littérature ou l’histoire des codes télégraphiques ; ce tour d’horizon fournit au demeurant des clés pour comprendre la technognèse, entendue comme la « coévolution des facultés humaines et des dispositifs médiatiques » (p. 22). Le livre, paru originellement sous le titre How We Think: Digital Media and Contemporary Technogenesis (University of Chicago Press, 2012), possède une extension en ligne sur le site personnel de l’auteure (How We Think : A Digital Companion), où le lecteur intéressé trouvera des ressources complémentaires. La traduction française de Christophe Degoutin est précédée d’une introduction fournie d’Yves Citton, qui met en évidence son intérêt pour la compréhension des enjeux entourant actuellement les humanités. Celles-ci trouveraient, avec les médias numériques, l’opportunité de se repositionner en spécialités de la médiation. Continuer la lecture de « Hayles, N.-Katherine. 2016. Lire et penser en milieux numériques : Attention, récits, technogenèse. Grenoble: ELLUG »